ELECTRONIQUE 3D
L'ELECTRONIQUE FACILE ET AMUSANTE
Aider le site

Antenne ondes courtes active

Le présent article est la preuve flagrante qu’il est possible, sans faire appel aux composants les plus exotiques, de réaliser un montage parfaitement utilisable et fonctionnel. L’électronique simple décrite ici utilise, au niveau des composants actifs, 2 composants classiques, à savoir un FET du type BF256C et un transistor HF tout ce qu’il y a de plus courant, un BF494 pour ne pas le nommer.
Associé à quelques composants passifs, ces 2 transistors permettent de réaliser un amplificateur d’antenne remplissant parfaitement sa fonction. Comme le montre un coup d’oeil au schéma, nos 2 transistors sont couplés en tension continue.
Le FET T1 remplit une fonction double, celle d’amplificateur d’entrée et de tampon, le BF494 monté en base commune se chargeant du gain de l’ensemble. Cet amplificateur a été calculé pour travailler aux fréquences comprises entre 10 et 30 MHz (et partant une bonne part du domaines des Ondes Courtes, les O.C.); le gain qu’il introduit est de l’ordre de 20 dB.
La self d’entrée L1 est bobinée sur un noyau torique du type T- 37-6 (Amidon). Le primaire prend la forme de 2 spires de fil de cuivre émaillé de 0,3 mm de diamètre, le secondaire étant lui constitué de 12 spires de ce même fil. On pourra, pour couvrir d’autres domaines de fréquences, expérimenter sur le nombre de spires. La syntonisation (accord) du réseau d’entrée doit, en principe, se faire, par le biais du condensateur ajustable C1, séparément pour chaque station.
Le réseau étant relativement large, ce réglage se fait, en principe, assez souplement. L’alimentation prendra de préférence la forme d’un adaptateur secteur bien antiparasité fournissant en sortie une tension comprise entre 9 et 12 V. La consommation de courant ne doit pas poser le moindre problème vu que l’amplificateur se contente de 5 mA seulement.
G. Pradeep © Elektor 1988
Quelques montages du site
Recherche sur le site